Voilà l´été, j´aperçois le soleil
Les nuages filent et le ciel s´éclaircit
Et dans ma tête qui bourdonnent…

D’abord, les souvenirs de mon passage à Caen pour les T-Days. Sessions privées, deux shows qui sont le début de ce qui va m’intéresser en terme de performance, petite jam de cordes entre pote… En gros, cela s’est bien passé et les conseils du D.A. du Cargö ont été entendus !

Dans les moments passés, les cours à Paris ont vraiment changé, dans leur composition, leur pédagogie. Et ce virage semble positif. En dehors du fait que cela fait toujours drôle de répondre à des gens “Non le cours est plein”(Cours de base) et que pour cause de grosse soirée et d’école des cordes, le cours suspension était presque vide, la nouvelle organisation va être vraiment porteuse : le travail de la technique, qui finira toujours par un moment créatif ; un cours construit autour d’un concept où le moment d’attache est dirigé/suggéré voire scénographié ; un cours où nous transposerons nos capacités étudiées auparavant sur du travail aérien… Mon but reste de ne pas construire une école de nœud, mais un atelier où chacun (moi y compris) se révèle.

Dans cette idée, le mois de juillet connaîtra le dernier DOJO parisien avant un break d’été (vous pourrez me retrouver à la vente de ticket des Nuits d’été, festival de musique écrite qui couvre l’avant-pays savoyard, et où, dans des églises, bergeries, châteaux, usines… voire sur un lac – le plus beau d’Europe – vous pourrez écoutez du contemporain au jazz en passant par les grands classiques, du ukulélé rock etc. Niyouli m’a converti, mon dieu !)

Sayaka in ropeOr donc les dates :

Parmi les très bonnes nouvelles, les cours sont RESERVABLE sur le site YoroiShop (par le système Paypal). Simplifions-nous la vie, non ?
Et pour terminer, ma collaboration avec le génialissime (et un peu barge) Felix Ruckert et les espaces qu’il crée se confirme. XPlore sera vraiment l’événement de début d’année à Paris. Beaucoup de nu, beaucoup de pratique, beaucoup d’artistes/chercheurs/performeurs, plein d’idées folle de workshops, des gens d’ailleurs et des gens d’ici que l’on ne peux pas toujours rencontrer… La vie, son chaos et nos fantasmes, tout cela orchestré par le fou susnommé, en collaboration avec l’Erosticratie.


Ce n’est pas tout ! J’aurai la chance et l’honneur d’animer un stage à Berlin du 2 au 6 décembre, un stage qui ira au fond de ma compréhension et surtout de ma recherche du kinbaku.


Espérons que cela soit la base pour l’organisation d’ateliers de recherche sur de longues périodes de temps.


Voila, bon été à ceux que je ne verrais pas, d’ici la.


Nicolas.