Les coutumes de chaque culture sont différentes, mais le passage à la nouvelle année est toujours un moment particulier. Rituel, coutume, fête… tout est là pour marquer la fin et le début de quelque chose. Nos vies ne se trouvent pas forcément transformées, mais les questions : “où en suis-je ?”, “quel est mon bilan ?”, “quel est le prochain pas ?” peuvent être présentes au milieu des célébrations.

2013 a été une très riche année.

J’ai eu la chance de pouvoir participer à plusieurs workshops autour du Kinbaku et du corps en général. Le Rigger Bootcamp à Berlin et le stage d’Otonawa Sensei sont certainement les deux plus importants. Ils m’ont permis de renouer avec une école que j’avais rejeté à mon arrivée au Japon. Cela m’a permis de relativiser mon propre travail, de l’enrichir d’autres techniques et raisonnements. Source d’inspiration, ces deux semaines au début et à la fin d’année ont été intenses.

L’EURIX et X-plore ont aussi été deux moments forts de l’année, autant pour le partage des connaissances que ces événements occasionnent que pour la rencontre d’autres pratiquants/passionnés.

Félix Ruckert et Berlin, que j’ai visité à plusieurs reprises, ont définitivement influencé mon chemin.

Retourner sur scène a été une décision nécessaire : inviter le public dans l’intimité que je créée avec mes partenaires, tout en me laissant exprimer mes sentiments les plus purs, les plus bruts. Evidemment, certains auront trouvé, et trouveront encore cela difficile à vivre, à voir, mais qu’importe, une amie artiste m’a dit un jour que si l’on interrogeait, si l’on renvoyait à des démons, des questions non résolues, alors on touchait à quelque chose de précieux.

De précieux, j’ai construit Yoroï Shibari depuis deux ans. Il faut qu’il se structure encore pour offrir un vrai cadre de liberté. Plusieurs projets, comme le retour à une esthétique simple et épurée de mon site, viendront enrichir mon activité :

  • La jam D, lieu d’inspiration comme de découverte
  • L’organisation d’une soirée autour de la performance (4 Avril)
  • L’invitation d’un senseï japonais. (du 5 au  9 avril pour un séminaire)

Tout cela sera sujet à annonces dans quelques jours.

Les activités à Paris sont de plus en plus nombreuses, les groupes et les collectifs fleurissent. Réjouissons nous et passons une très bonne année 2014.

Meilleurs Vœux,

Yoroï Nicolas.

Photo Amaury Grisel, fin d’année 2013, play avec Niyouli Hana