S’inscrire dans des spirales positives est certainement une des plus intéressantes attitudes que les êtres humains peuvent adopter. (Même s’il est tellement plus facile de se laisser aller du côté obscur…)

La création de CARPé et sa direction artistique en sont l’un des aspects les plus importants. Après 15 ans d’étude autour des activités corporelles, je me trouve devant le problème suivant : comment appréhender de nouvelles voies/techniques et comment en approfondir d’autres. L’organisation d’événements, l’invitation d’autres experts et chercheurs vont je l’espère, permettre la construction d’un groupe de personnes intéressées comme moi par l’étude et le travail de techniques, en rejetant tout dogmatisme. S’inscrire pour l’étude dans les systèmes d’autres personnes, non pour les reproduire mais pour s’approprier l’essence de leur travail et permettre ainsi d’améliorer notre propre style.

Afin de créer une synergie générale positive, l’idée ne va pas être d’inviter uniquement des personnes que j’aime particulièrement sur le plan personnel, ou dont le discours ou la technique vont être compatibles avec les miens. Au contraire, l’objectif est de se connecter avec des personnes qui ont, ou sont en train de développer une technique particulière. C’est dans les différences et les remises en question que j’espère continuer à expérimenter le corps et ses émotions. Mais c’est surtout avec vous que j’espère faire ce voyage.

 

En plus de la création de CARPé, d’autres éléments de cette spirale se développent. Je ne cherche pas à travailler le corps dans une esthétique convenue, dans la création d’une image qui satisfait notre narcissisme ou qui permet de créer une barrière entre l’autre et moi. Mais c’est bien sur la rencontre de l’autre et l’acceptation de nos faiblesses que je base mon travail.

L’animation de workshops à l’étranger (Berlin, Suisse, Italie, République Tchèque) et l’investissement dans les sessions privées sont les éléments qui se sont le plus développés ces six derniers mois. La résonance que procurent ces échanges est aussi, voire plus formatrice que les stages où je suis étudiant. L’idée là encore est de proposer une voie aux participants, d’observer leurs réactions et de partir dans des phases corporelles différentes. Pour moi, mon rôle est bien souvent d’être un peu plus un médium et un peu moins un sachant! Mon Kinbaku, basé sur un travail corporel classique de plus de quinze ans, s’amplifie par la rencontre de l’autre. Et c’est chouette !

 

C’est même plus que chouette et j’aurai le plaisir de partager cela avec vous les  :

 

A noter :
-Je serai en République Tchèque le 20 juin pour un Workshop à Brno.
-Avec CARPé, j’organise le 15 juin à paris un Workshop sur les points de pression (Comment les trouver et les utiliser).
-CARPé propose aussi au mois de juin deux autres Workshops, l’un avec Tougo san (Kinbaku – Elève de Nawashi Kanna), l’autre avec Caritia (Augmenter sa présence – Pouvoir de la nature)

A bientôt j’espère,
Nicolas

 

Share on FacebookShare on Google+Tweet about this on TwitterShare on TumblrPrint this pageEmail this to someone