Akemashite omedetou gozaimasu 
Littéralement : Pour cette nouvelle année, félicitations.
kotoshi mo yoroshiku
Littéralement : Cette année aussi, faites bien attention à moi.

Par le biais de ce Post/Newsletter, je voudrais vous transmettre mes voeux et vous remercier, autant pour votre soutien que pour votre fidélité.

J’aimerais aussi faire un rapide bilan et vous présenter mes (et nos) projets pour l’année 2015.

Chaque année, grâce à vous et à votre soutien, j’avance (doucement mais sûrement).

En 2014, la principale nouveauté fut la création de CARPé. Quelques projets autour de cette association sont venus compléter mon travail : les stages avec Caritia et Kazami Ranki, la soirée IMPACTs mais surtout La JAM D. Tout ça pour vous offrir un espace de pratique des cordes et du corps avec une proposition artistique différente à chaque fois.  Cette association a également pour but de replacer le travail de corde dans un travail plus global de l’être en utilisant des prismes “artistiques” comme axe de pratique.

Le deuxième pôle d’action fut ma présence en Europe. Ma vision du Kinbaku trouve, de plus en plus, un écho dans différents groupes. Ce que je trouve véritablement intéressant est qu’il ne s’agit pas de pratiques “one shot”, mais plutôt de projets qui s’inscrivent dans le temps. Par définition, j’aime l’idée de Voie.

Troisième et dernier axe de 2014, depuis la fin du mois d’Août, je travaille sur la représentation de notre art à travers la performance et l’invitation, ainsi que sur la création d’image, telle que la série des Yurei. C’est pour moi un engagement nouveau qui vient enrichir mon approche. En 2015, je vais vraiment m’investir dans ces deux activités.

Du nouveau en 2015 !

L’information principale est l’ouverture d’un lieu que je vais gérer avec Sarura.
Depuis mon retour du Japon, j’ai dans l’idée de créer mon lieu. Il était temps d’en faire une réalité.
Dans un premier temps, il a été pour moi important de construire une nouvelle approche des cordes, de développer ma technique en la confrontant aux standards européens voir japonais, mais aussi et surtout d’apprendre à mieux la partager avec vous et que cela devienne mon moteur premier d’évolution. Ce fut ma priorité et aussi, je le pense, une base indispensable (comme je l’évoquais dans mon billet Yoroï n’est pas une start up).
Aujourd’hui, et depuis un an, je me sens désormais prêt et légitime par rapport à ce projet de création de lieu.
Les tensions immobilières de Paris rendaient toutefois mon projet quasi impossible dans notre cité (je cherche un lieu de réalisation personnelle aussi bien pour moi que pour les gens qui nous suivent, donc si rentabilité/survie du projet concentrent l’essentiel de mon énergie, cela me semble quasi impossible).
Partant de ce constat, différentes capitales d’Europe m’ont tentées. Pour plusieurs raisons personnelles et pragmatiques, mon choix, et celui de Sarura, a été Bruxelles.

L’esprit du lieu, tout comme le nôtre, tournera autour du corps et de l’être. Nous vous proposerons certainement des activités variées qui viendront nourrir et enrichir les cordes. Pour nous, si cela marche et est probant, c’est le premier pas vers un projet plus global. Nous aurons l’occasion de revenir sur tout cela dans l’avenir.

Concrètement :

A Paris en 2015

Les activités de CARPé sont, bien sûr, maintenues. Vous nous retrouverez pour :

  • Les cours de Shibari (troisième week-end de chaque moi)
  • Des performances, comme l’année dernière, sous forme de happening, certainement tous les deux mois
  • Les JAM D : une tous les deux mois (la prochaine le 17 Février)
  • Et certainement pas mal d’autres choses. Paris et Bruxelles ne sont qu’à une heure de trajet, et pour moi il est important de continuer à travailler et partager avec vous.

A Bruxelles en 2015

L’ouverture de notre lieu va prendre beaucoup d’énergie.

Dans un premier temps, je projette :

  • Des cours de Shibari. La forme sera certainement en constante évolution les premier mois afin de trouver, ensembles, ce qui vous convient mais le premier sera le vendredi 16 janvier
  • Des performances, sous forme de happening, en dehors de notre lieu
  • Une Jam de cordes que nous espérons hebdomadaire (le mercredi)
  • Transformer notre lieu pour monter des performances impliquant plus d’artistes (et bien sûr, se balader ensembles dans le monde ensuite)
  • La création d’une table d’hôte, hebdomadaire également
  • Enfin la mise en place d’autres ateliers autour du corps, comme c’était mon projet au départ

En France en 2015

  • Un stage tous les trois mois à Albi (Prochain le 31 janvier)
  • Reprise des stages à Marseille
  • Début de stages à Montpellier avec Faust Shibari (le premier certainement en Avril)
  • Organisation de stages partout où l’on m’invite, à Strasbourg, Lille, Lyon, Bordeaux… Dites, vous voulez bien m’inviter ?

De manière générale, j’espère voyager encore plus, et d’autres pays sont déjà prévus pour partager ma vision du Kinbaku et aussi commencer à réaliser les projets que je médite depuis trois/quatre ans.

Vous serez là ?

Les dates de Janvier 2015 :

(Et sinon du 7 au 13 Janvier déménagement et préparation de l’espace à Bruxelles)

Yoroï Nicolas.

tintin