Workshop Lyon | Yoroï Nicolas

january, 2018

20janallday21alldayWorkshop Lyon(All Day) Type:Presenter,Workshop

more

Event Details

Les arts Japonais peuvent être étudiés sous le prisme du GODAI, ensemble des 5 éléments qui permettent d’appréhender le monde : Terre, Eau, Feu, Air et Vide. Sur une année, 5 stages indépendants trouveront leur synergie à travers ce prisme afin d’explorer mon Kinbaku. Si la philosophie du cycle complet, comme de chacun de stages, restera similaire, le contenu technique ainsi que le déroulé varieront en fonction du niveau des participants, ainsi que de la dynamique des groupes.

DEUXIÈME STAGE : EAU

Force tranquille, puissance féconde, énergie adaptable et flexible, adepte du changement… l’Eau. Dans ce deuxième stage le focus ce fera surtout le mouvement et l’état du corps dans une forme active de tension et relâchement que nous désignerons sous le nom de présence  !
Technique et variation serons beaucoup plus présent dans ce stage, mise en mouvement. Passage de position statique à d’autres positions statiques, de position d’équilibre à d’autres positions d’équilibres.
Enfin, bien qu’une acquisition technique est obligatoire, les variations personnels et le travail créatif seront encouragé. D’un point de vue technique(de suspension), nous travaillerons le  Futamomo tsuri à partir du Yoko tsuri et du sol.

A noter (mode rabat-joie)

-Niveau minimum requis : Avoir fait le Premier Stage ou Avoir fait “Introduction at Yoroi Ryu” 
-Prendre minimum 8 cordes(7-8 mètre pour le kinbaku)
-4 mousquetons
-Pas de photos pendant le stage
-Prévoir des vêtements amples ou près du corps, pour faciliter les mouvements et les sensations (au minimum short et débardeur), pieds nus (ou avec des chaussettes anti dérapement

Dans le Yoroi-Ruy, l’idée directrice est d’utiliser des exercices d’arts martiaux japonais, des massages et bien sûr des techniques de corde pour créer des moments de  Kinbaku où l’attacheur et le modèle sont réellement présents du premier  contact visuel jusqu’à l’extrême fin de l’interaction.
L’immobilisation n’est, pour nous, qu’un aspect l’art japonais d’encordage. Le mouvement, mental aussi bien que physique, font également partie de l’ensemble. Rigger et modèle peuvent être vus comme engagés dans une danse encordée, où le déplacement de l’un va spontanément entraîner le mouvement de l’autre. Au cours de cette étude, nous allons ainsi explorer la symbiose entre corps et esprit, et comment repousser les limites de chacun des deux.

Time

january 20 (Saturday) - 21 (Sunday)

Organizer

X