DOJO

Un espace d’étude

Dojo

Le dojo est le lieu consacré à la pratique et la recherche du DO. Littéralement en japonais, DO signifie la voie (c’est le même caractère que le tao chinois) : le dojo est le lieu où l’on étudie/cherche la voie. Yoroï Shibari émet la proposition que la voie peut aussi se trouver dans la pratique d’un art sensuel, abordé comme un art traditionnel japonais. Nos cours de Kinbaku sont appelés DOJO dans ce sens.

Concrètement cela veut dire quoi ? Qu’à travers des exercices simples et le moins de théorie possible, j’essaye de transmettre des outils (corporels, posturaux, techniques de cordes, concepts japonais…) pour que vous construisiez vos shibaris. Je m’adresse autant au modèle qu’à l’attacheur : un moment de Kinbakufait appel à deux personnes. Le Kinbaku est un art japonais qui consiste à attacher une personne avec des cordes. Il est aussi connu sous le nom de Shibari ou bondage japonais. Longtemps réduit au domaine des sexualités diverses, il est petit à petit reconnu comme un art majeur et esthétique qui se suffit à lui-même.

Déconnecté de toute sexualité, il devient une pratique de développement personnel dont les buts sont aussi variés que l’estime de soi, la confiance, le développement esthétique, la recherche des limites, le lâcher prise… Yoroï Nicolas le considère comme une danse encordée, discipline qui se situe à mi-chemin entre la danse contemporaine et l’expression corporelle.

Organisation des cours et de la pratique La pratique est organisée autour de trois éléments : le travail du corps, le travail de la technique de corde (Base = Kihon waza) et le travail sur le sens du geste et la composition artistique/émotionnelle (construire une phrase corporelle, expérimenter de nouvelles idées de jeux…).

Les objectifs pédagogiques sont  :

  • L’acquisition et l’amélioration des bases (comme leur compréhension)
  • La capacité à faire évoluer une situation et à s’adapter
  • La capacité à conduire et vivre un échange de Kinbaku (étude des différentes utilisations…)
  • La capacité à introduire des techniques et arts qui semblent étrangers à la pratique ou à notre pratique.

Tenue : Vêtements amples ou près du corps pour faciliter les mouvements et les sensations (legging / vêtements de sports / kimono léger / vêtement de tai-chi ou yoga…), pieds nus.

Où ?

A Bruxelles

Une fois par mois un Samedi complet est dédié aux débutants pour acquérir facilement les premières bases et bien commencer l’étude.

Les cours « classique » ont lieu quasiment chaque lundi :

  • Les premier et deuxième lundis du mois, le cours de sol. Il est obligatoire d’y assister régulièrement pour évoluer vers les autres cours)
  • Le troisième lundi du mois, le cours de Basic suspension. Il est accessible après un certain temps de pratique dans les cours de sol, pour l’attacheur comme pour le modèle
  • Le quatrième lundi du mois, cours Advanced. Il est accessible uniquement sur invitation

A Bruxelles, j’organise également des Masterclass autour de ma pratique des cordes, ainsi que des stages durant lesquels j’invite d’autres attacheurs à venir présenter leur travail.

Paris et à Berlin

Des Weekends sont organisés régulièrement autour de ma technique et de ma stratégie de cordes, sous forme de cycle. Chacun peut être suivi indépendamment, mais ils sont conçus comme une évolution tout au long du cycle. Il est donc nettement plus intéressant de suivre le cycle complet!

Ailleurs

Je serai heureux d’organiser avec tout groupe qui veut m’inviter des workshops réguliers ou autour d’un sujet spécifique.

Pour plus d’info viitez la pages Dates

Newsletter !

Ambiance du Dojo/cours Credits photo (Juin 2014 (Stage dans notre nouvelle salle) : Yoroï Nicolas / début 2014 : Amaury Grisel / 2011 : Bérénice V.) -crédit photo : Yoroï Nicolas, Amaury Grisel-

Contactez nous