Conditions et responsabilités

Le kinbaku est plus que du bondage à l’aide de cordes. Le but du Dojo et des stages est de vous familiariser avec les bases de cet art et les règles de sécurité de sa pratique, afin que chacun puisse s’exprimer et se développer dans cette voie. Le kinbaku ne se limite pas non plus à une technique d’immobilisation érotique du corps, il comprend le chemin pour y parvenir, les échanges émotionnels….Discipline, concentration, écoute et respect des autres, comme de soi, seront nos outils pour explorer ce chemin.

Une attitude respectueuse et studieuse sera demandée, pour que tout le monde puisse profiter du Dojo dans les meilleures conditions (pas de tenue de play, pas de nu).
Chaque couple restera dans sa configuration. Il n’y aura pas de switch entre la personne qui attache et son « attaché ». La session s’adresse aux deux personnes. Le dojo ne fait pas d’exclusion ou de jugement sur les convictions ou pratiques personnels : politique, sexualité, religion… à la condition que c’est pratique ne dérange pas les autres participants. (Pas de propagande, pas de signe ostentatoire)

Le Kinbaku est un art corporel qui comporte des risques. Lors des cours (par cours, on entend : Dojo, stage, session, cours privé) chaque participant est réputé avoir les capacités physiques et mentales pour y participer. Il appartient aux participants d’en apporter la preuve en cas d’accident. Idéalement, un certificat médical devrait être produit (mais le Kinbaku reste un art peu connu du corps médical). En cas de doute, il ne pourra participer au cours.

Le Kinbaku ou bondage des cordes ne doit pas se pratiquer dans un état de conscience altérée (tel que notamment par l’alcool, la drogue, la colère, la prise de médicaments, les maladies mentales), ni d’incapacité physique incompatible avec la pratique de cet art.

Le Kinbaku ou bondage à cordes doit se pratiquer avec un matériel adapté, chaque participant s’engage à le fournir lui-même. En aucun cas, l’animateur Yoroï Nicolas, Yoroï Shibari, Yoroï Shop, ou les autres pratiquants/participants  ne pourront être tenu pour responsable de tout matériel defectueux. A titre indicatif, il est conseillé d’avoir trois mousquetons d’escalades (charge minimum de résistance 2kN), des cordes douce (qui peuvent glisser sur la peau) résistance et souple.
Nous préférerons les cordes de jute et de chanvre toronés de 6mm de diamètre, traité pour le kinbaku.

Chaque participant au cours engage sa propre responsabilité étant pleinement conscient des risques encourus par la pratique de cet Art. En aucun cas, l’animateur Yoroï Nicolas, Yoroï Shibari, Yoroï Shop, ou les autres pratiquants/participants  ne pourront être tenu pour responsable, de tout accident de quelle que nature que ce soit, survenu au cours du cours.

Tout participant au cours reconnaît avoir pris connaissance des « conditions et responsabilité » et des «
Conditions générales de vente(CGV) » lors de son inscription au cours ou au plus tard, avant le début du cours. Il peut en prendre connaissance à l’adresse suivante http://yoroishibari.net/conditions-et-responsabilite/ et http://carpe-paris.org/condition-generale-vente-cgv/.